L'actualité immobilière des agences Agence du sud
5 Mai

Le point sur le marché immobilier à La Destrousse après un an de Covid !

Après un an de crise sanitaire, que penser du marché immobilier ? Les Français sont-ils présents, prêts à acheter à La Destrousse, comme ailleurs ? Faisons le point ensemble.

Depuis quelques mois, le marché immobilier souffre d’une pénurie de biens à vendre
Les acheteurs sont frileux … Selon une étude menée par SeLoger auprès des différents porteurs de projets immobiliers, seulement, 56% des vendeurs estiment que c’est le bon moment pour vendre. S’ils sont récalcitrants, c’est parce qu’ils craignent – pour 30% d’entre eux – de ne pas vendre leur logement assez vite. Redoutant par la même occasion d’essuyer un retournement du marché ! D’ailleurs, ils sont 1 sur 4 à avoir peur de vendre leur logement en dessous du prix du marché.

Du côté des acheteurs, ils restent très nombreux sur le marché. L’enquête IFOP commandée par CAFPI sur le thème des Français et l’accession à la propriété révèle d’ailleurs que, malgré le contexte économique difficile, l’envie d’être propriétaire résiste toujours en France. 44% des Français ont toujours l’intention de devenir propriétaires !

« Nous n’avons jamais eu autant de visites sur nos sites, explique Séverine Amate, Porte-parole du Groupe SeLoger. Ils enregistrent jusqu’à 70 % de volume de recherches supplémentaires depuis 1 an. Et ce n’est pas uniquement du « lèche-vitrines ». La volonté de passage à l’acte se caractérise par une prise de contact avec les agents. Les mises en relation entre acheteurs et agents immobiliers ont ainsi progressé de 20 %.»

Des freins persistent du côté des acheteurs
Malgré cette volonté d’accéder à la propriété, les Français estiment rencontrer des freins les empêchant de devenir propriétaire : la cherté de l’immobilier pour 58% des sondés, la difficulté de trouver un financement auprès d’une banque pour 36% d’entre eux et enfin le manque de confiance en l’avenir pour 31%.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée