L'actualité immobilière des agences Agence du sud
25 Mar

Soignez votre annonce immobilière à La Destrousse afin de préparer le redémarrage du marché immobilier !

Chute des demandes de crédit, envolée de l’OAT 10 ans, remontée des taux de crédit… Devez-vous faire paraître votre annonce immobilière à La Destrousse en période de coronavirus ? Oui, et pour cause : il faut être prêt à repartir. Espérons que d’ici quelques semaines, le coronavirus sera loin derrière nous. En attendant, faisons le point sur les implications de la crise sanitaire du coronavirus sur le marché immobilier.

Effondrement de la demande de crédit dans les prochaines semaines
La décélération sur le marché du crédit avait débuté au début de l’année 2020. Malgré une demande toujours soutenue, les récentes recommandations du HCSF avaient déjà eu un impact important sur les processus d’acceptation de prêts de la part des banques. Mais la crise sanitaire du coronavirus marque une vraie rupture en amont du marché du financement, du fait de la fermeture des agences immobilières et de l’arrêt progressif des chantiers de construction. De ce fait, les transactions vont chuter et la demande de crédit va être, dans les prochaines semaines, proche de zéro. Dans ce contexte, les recommandations du HCSF apparaissent désormais un peu à contretemps, datant d’une époque où le marché immobilier était quasiment en surchauffe, tant sur le front de l’activité que sur le front des prix. En l’absence d’intermédiaires, et en période de fermeture des offices notariaux, le marché de la transaction semble donc bloqué pour plusieurs mois.

Mais rassurez-vous, cela ne va pas durer. Les annonces de la Banque Centrale Européenne vont amortir les effets de la crise. À terme, les taux devraient rester bas pour les particuliers. Une fois le confinement passé, la question ne sera pas tant sur l’envolée des taux que sur le traitement des dossiers. Le redémarrage risque d’être fort. Alors, soyez prêt à faire paraître annonce immobilière à La Destrousse et à capter les acheteurs !

A.B. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée