L'actualité immobilière des agences Agence du sud
26 fév

Il n’est pas toujours conseillé de négocier un bien immobilier en vente à Aubagne !

AdobeStock_37849168

Vous voulez acheter un bien immobilier à Aubagne ? Rappelez-vous qu’il ne sert à rien de visiter des biens qui ne correspondent pas à votre budget, car il est fort probable que le vendeur campera sur ses positions concernant son prix de vente ! Or, la plupart des acquéreurs rêvent et s’imaginent qu’ils négocieront forcément au minimum 10% du prix de vente affiché dans une annonce immobilière. C’est bien normal, pensent-ils. Tout le monde fait ça ! Sauf que ce n’est plus vrai ! En réalité, les prix de vente affichés sur le web aujourd’hui se négocient peu : entre 2% et 5 %. La seule exception concerne les logements en vente depuis plusieurs mois. Là, il est effectivement possible d’envisager que le vendeur accepte de baisser son prix puisque c’est le seul moyen, pour lui, enfin de vendre.

Les acheteurs sont très vigilants sur les prix affichés
Depuis Internet, les acquéreurs sont bien mieux informés du marché immobilier. Ils peuvent comparer les annonces sur les portails. Que font-ils lorsqu’ils consultent une annonce dont le prix leur semble excessif par rapport à la réalité du marché ? Ils zappent. Les vendeurs sont donc obligés d’être très vigilants. Si autrefois, ils avaient tous tendance à gonfler légèrement leur prix de vente, ce n’est plus le cas, car ils cherchent à attirer le maximum d’acheteurs. C’est pourquoi ils n’acceptent plus de négocier. Pour eux, le prix affiché dans l’annonce est leur prix plancher : celui qui correspond à la vraie valeur de leur logement. Alors, pourquoi accepter de le baisser ?

Les seuls logements que l’on peut encore négocier ce sont ceux qui ne se vendent pas. Au bout de plusieurs mois, le vendeur est bien obligé d’admettre qu’il y a un vendeur et revoit son prix de vente, la mort dans l’âme. Soit, il baisse son prix, soit il accepte une proposition plus basse.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée