L'actualité immobilière des agences Agence du sud
22 avr

Faites confiance à une agence immobilière pour vendre rapidement votre bien à La Ciotat !

Lois de défiscalisation. Défiscaliser Dossier

Vendre un logement à La Ciotat ne devrait pas poser de problème ! D’autant que les acheteurs sont bel et bien présents. Ils n’ont pas déserté le marché avec la hausse des taux. Bien au contraire… Les attentistes passent à l’action. Ils achètent avant qu’il ne soit trop tard. Ainsi en janvier 2017, le nombre de demandes de crédit a été cinq fois plus élevé qu’en 2016 et, en février, il est encore trois fois plus important qu’il y a un an, avec seulement 15 % de demandes de renégociation de prêt, contre 20 % début 2016 et jusqu’à 25 % à l’automne 2016.

Dans un tel contexte, le meilleur moyen pour vendre rapidement est de proposer un prix de vente non négociable qui correspond au prix du marché, à certaines prestations du logement, à un emplacement géographique de bonne qualité ou pas… Ainsi, la recherche immobilière pour les futurs acheteurs deviendrait plus simple. Et cela vous permettrez de vendre plus vite.
Alors, comment ne pas vous tromper sur ce fameux prix de vente qui mettrait tout le monde d’accord ? Pour cela, il suffit de vous adresser à une agence immobilière et de lui demander une estimation de votre logement à La Ciotat. En effet, personne ne sait mieux qu’un professionnel expérimenté, qui connaît la réglementation et sait expertiser la valeur des biens immobiliers.
Et savez-vous qu’une agence immobilière à La Ciotat défend vos intérêts ? Elle est en effet là pour défendre bec et ongle ce prix de vente qu’elle a fixé. Non, elle ne se laissera pas intimider sans raison par un acheteur qui tire le prix vers le bas. Elle saura résister et ne céder qu’au moment opportun pour conclure la vente !

Alors, faites confiance à votre agence et fiez-vous à son estimation pour vendre votre logement tant que les acheteurs sont présents sur le marché et tentent de profiter des taux de crédits immobiliers au plus bas.

C.V. / Bazikpress © Olivier Le Moal

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée