L'actualité immobilière des agences Agence du sud
23 mar

Quand on est en CDD, quelles sont les pistes pour acheter un appartement en vente à La Ciotat ?

Clef Achat

Quel beau projet que de vouloir acheter un appartement à La Ciotat ! Oui, mais à condition d’être en CDI. Aujourd’hui encore, et même si 87 % des embauches ont été faites en CDD en 2015, ce type de contrat ne facilite toujours pas l’accès au crédit du point de vue des banques ! Celles-ci restent en effet très frileuses dès qu’il s’agit de faire confiance à un jeune ou à un moins jeune en contrat à durée déterminée ! Certaines acceptent de les financer, mais elles étudient les dossiers à la loupe. Et c’est vraiment du cas par cas… Alors, quelles sont les pistes pour emprunter et acheter un appartement à La Ciotat si vous êtes en CDD ? La réponse avec le courtier Vousfinancer.

« Tant que les jeunes n’ont pas décroché un CDI, ils doivent, à raison, rester mobiles et peuvent difficilement se projeter dans l’avenir pour acheter un bien immobilier et se fixer à un endroit donné…, analyse Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez Vousfinancer. Mais cette situation n’est que transitoire puisqu’au final 85 % des Français travaillent en CDI. Il faudrait donc trouver le moyen de garantir la période de « non CDI », le temps que la situation professionnelle se stabilise… »
Afin de faciliter l’accès à la propriété des jeunes, une solution serait donc de trouver le moyen de garantir la période de « non CDI » sous la même forme qu’une caution, après avoir bien sûr évalué le risque en fonction du profil de l’emprunteur. Cela permettrait, sous conditions, aux jeunes emprunteurs de souscrire une garantie « spéciale CDD » financée par emprunt. Le coût de cette garantie serait dans l’idéal intégré dans le prêt – contrairement aux frais de notaire qui doivent être la plupart du temps financés avec de l’apport – et une partie serait remboursée au moment du passage en CDI, si elle n’a pas été utilisée. « Cette garantie permettrait à la banque d’assurer son rôle de préteur sans en assumer tous les risques, tout en étant rentable pour l’organisme acceptant de la mettre en place », conclut Jérôme Robin.

C.V. / Bazikpress © pict rider

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée